Se encuentra usted aquí

Toumi SEHIM

Quelles sont les singularités de l’université de RECIFE ?

 

RECIFE est une association de loi 1901 qui intervient dans le champ de l’insertion pour les publics en difficulté et présentant des freins, linguistiques, sociaux, ou autre.

 

Nos principaux axes d’intervention sont :

  • l’accompagnement vers l’insertion et l’emploi,
  • le développement des compétences de base et la remise à niveau générale,
  • l’apprentissage et le développement de la langue française.

Nous sommes situés dans un Quartier prioritaire de la Politique de la Ville du Havre. Nous accueillons tout au long de l’année des personnes avec ou sans prescription et qui désirent ou qui ont besoin d’améliorer leurs compétences en français. Ces publics relèvent tant de l’alphabétisation que du FLE et/ou du FOS.

 

Sur le territoire havrais, RECIFE est la seule association labellisée Qualité FLE et qui propose également les examens TCF et DELF/DALF. Ce positionnement nous permet d’accueillir un public plus large (professionnels, salariés, etc.).

 

Pour répondre aux différents cahiers des charges de nos partenaires institutionnels ou financiers, nous nous fondons sur les recommandations du CECRL et nos intervenants ont tous une qualification reconnue dans le domaine du FLE.

 

Pourriez-vous nous décrire plus spécifiquement les publics accueillis dans votre centre et votre offre de cours de FLE ?

 

Nous accueillons des publics très variés, tant en âge, sexe, origine, niveaux et objectifs. Une partie de notre public nous est orienté par l’OFII, ce sont des primo-arrivants, débutants en français, voire pour certains non scolarisés dans leur pays d’origine. Ces publics sont en France pour les raisons suivantes : regroupement familial, bénéficiaires de la protection subsidiaire, réfugiés ou salariés.

 

À la suite de ces formations (obligatoires pour ces personnes), d’autres prescripteurs, comme le Pôle Emploi et la Région proposent des formations à visée linguistique, sociale et surtout professionnelle, pour permettre aux personnes d’origine étrangère de progresser, dans le but de s’insérer dans la société et dans la vie professionnelle. Ces formations suivent les préconisations de CECRL, du A1 jusqu’au C2.

 

Nous recevons aussi des salariés, envoyés par leur employeur ou utilisant leur CPF, pour, soit des remises à niveau générales en français, soit la préparation d’un examen, nécessaire par exemple à leur parcours professionnel.

 

Nous recevons aussi toute personne d’origine étrangère, ayant besoin d’évaluer ses connaissances en français ou de faire reconnaître son niveau pour des raisons variées : entrée à l’université ou sur un qualifiant, demande de carte de résident ou de naturalisation notamment. Nous sommes en effet agréés centre d’examen TCF et centre d’examen DELF/DALF.

 

Combien d’apprenants étrangers recevez-vous chaque année au sein de votre centre ? Combien d’entre eux suivent des cours de FLE ?

 

Au total, en 2019, nous avons reçu environ 800 personnes d’origine étrangère, sur un total de 1100 personnes. 446 personnes ont suivi des cours de français, débutant, intermédiaire ou avancé. Nous avons également accueillis 306 personnes pour une certification TCF ou un examen DELF/DALF.

 

RECIFE a été labellisé pour 4 ans en octobre 2017. Qu’est-ce que qui vous a motivé à entrer dans cette démarche ?

 

Nous étions le seul centre d’examen TCF de l’agglomération havraise. Dans une démarche d’amélioration et d’ouverture de nos services, nous avons décidé de nous engager dans le processus d’habilitation FLE et de demande d’agrément centre d’examen DELF/DALF.

 

Les demandes de nos publics ont beaucoup évolué ces dernières années et le besoin, dans la ville d’un centre d’examen DELF/DALF nous apparaissait nécessaire.

 

Cette démarche était aussi motivée par le désir d’habiliter toute l’équipe, dans une logique de professionnalisation des salariés : habilitations examinateurs TCF et correcteur/examinateurs DELF/DALF.

 

Nous souhaitions entrer dans une dynamique d’amélioration en continu de notre équipe, de la reconnaissance des compétences de chacun et de notre offre de cours et d’examens.

 

Le conseil d’administration de France compétences du 19 décembre 2019 a reconnu 7 instances de labellisation dont la labellisation Qualité FLE. Ces instances pourront délivrer la marque de certification Qualiopi au titre de leur propre démarche qualité. Que pensez-vous de cette avancée ? Lors d’un prochain audit, souhaitez-vous obtenir Qualiopi ?

 

Notre engagement pour l’obtention du label Qualité FLE répond également à notre volonté de valider les procédures pédagogiques et administratives liées au public accueilli et aux interventions de nos professionnels.

 

La reconnaissance du label FLE pour la certification Qualiopi nous semble logique puisque ils partagent plusieurs critères. Dans la mesure où nous intervenons sur d’autres champs que celui du FLE, nous avons l’obligation d’obtenir cette certification Qualiopi.

 

Avez-vous rencontré des difficultés pour constituer votre dossier de candidature au label Qualité FLE ? Si oui, lesquelles ?

 

Nous avons dû retravailler certains critères de manière à les rendre pertinents pour nous.

 

Quels sont les principaux bénéfices en interne de cette labellisation ?

 

Tout d’abord, la professionnalisation des équipes et la reconnaissance de RECIFE par ses usagers et ses pairs. Une rigueur pédagogique formalisée, un cadre. Une meilleure adaptation de notre offre de services par rapport à la demande de notre public.

 

En quoi le label est-il un atout pour accompagner vos projets de développement ?

 

Par l’obtention du label, nous nous engageons dans divers projets de développement dont les principaux sont :

  • Projets et échanges européens (Erasmus+ en particulier)
  • Création d’une école de langue car il n’en existe pas sur le territoire
  • Possibilité d’intervenir sur d’autres territoires (ex. : demandes pour faire passer les DELF et DALF)
  • Reconnaissance de notre expertise par la formation des professionnels de l’enseignement linguistique

Quelles recommandations feriez-vous aux centres de formation qui souhaitent s’engager dans une démarche qualité et in fine, obtenir le label Qualité français langue étrangère ?

  • Rigueur : administrative et pédagogique
  • Prendre le temps
  • Solliciter toute l’équipe, à tous les niveaux, pour la constitution du dossier
  • Expliquer les enjeux spécifiques du label, communiquer

Toumi SEHIM

Directeur de RECIFE