Se encuentra usted aquí

Caroline Mouton Muniz

Chargée du label Qualité français langue étrangère au département langue française de France Éducation international (FEI), Caroline Mouton-Muniz répond aux questions de Défi métiers.

Pouvez-vous vous présenter ?

 

Je travaille au département langue française de France Éducation International (FEI). Je suis chargée du label Qualité FLE. FEI est un opérateur du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse avec des missions qui s’articulent autour de trois axes majeurs : la mobilité internationale, la coopération en éducation, la promotion et la diffusion de la langue française.

 

À la demande de différents partenaires (ministères, Organisation internationale de la francophonie - OIF, Agence universitaire de la francophonie - AUF, etc.), FEI mène des actions d'audit et d'expertise dans différents organismes en France et à l’étranger. C’est dans le cadre de ces missions que FEI a été choisi par les ministères de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), de la Culture (MC), de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) pour créer et gérer le dispositif de labellisation Qualité pour les établissements qui enseignent le français en France.

 

Votre organisme figure parmi les instances de labellisation Qualiopi nommé par France compétences, quelle est votre démarche ?

 

Le 19 décembre 2019, le conseil d’administration de France compétences a reconnu sept instances de labellisation dont la Commission interministérielle de labellisation Qualité FLE. La commission peut désormais délivrer le double label Qualité FLE-Qualiopi au titre de sa propre démarche qualité. La majorité des indicateurs du Référentiel national qualité (RNQ) figurait déjà dans notre référentiel avec parfois des vérifications plus approfondies. Cependant pour obtenir cette reconnaissance, nous avons augmenté le niveau d’exigence de certains critères, notamment l’identification du référent handicap, la veille pédagogique et règlementaire, etc.

 

Quels services offrez-vous aux centres labellisés pour renforcer leur visibilité ?

 

Nous nous appuyons sur les ministères de tutelle (MEAE, MC, MESRI) pour promouvoir le label et les centres labellisés ; le ministère de l’Intérieur pour la question des visas ; les opérateurs partenaires (Campus France, Hcéres, CTI, France compétences, Atout France, TV5Monde, etc.) ; la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) ; le réseau culturel français à l’étranger ; les groupements professionnels (Groupement FLE, Fondation Alliance française, Adcuefe, Ranacles, Souffle, etc.) et plusieurs outils : le site qui référencie toute l’offre de cours des centres labellisés ; la lettre d’info trimestrielle (plus de 6 000 abonnés) et les nombreux événements auxquels nous participons en France et à l’étranger.

 

Vous êtes également certificateur du TCF, DELF, DILF et du DALF*, la visibilité de l'offre de formation est donc importante. Comment collaborez-vous avec le réseau des Carif-Oref ?

 

FEI travaille avec le réseau des Carif-Oref depuis plusieurs années. Nous sommes intervenus, sur l’invitation du réseau, à la journée consacrée à la présentation de la cartographie nationale de l’offre de formation linguistique à destination des primo-arrivants et des réfugiés, en décembre 2019. Cette étroite collaboration incite les organismes de formation labellisés à mettre en visibilité leur offre de formation qui intègre nos diplômes et tests, éligibles au Compte personnel de formation. De plus, nous devons beaucoup au réseau Carif-Oref qui nous a accompagnés dans le processus assez complexe de reconnaissance de nos certifications via France compétences.

 

Propos recueillis par Hélène Lerosier (novembre 2020)

defi-metiers.fr